• Rubens

    Comme pour en faire
    tomber les mors,
    d'un geste gracieux
    elle libère son corps,
    levant les bras aux cieux,
    d'un dédain effort
    dénouant ses cheveux,

    du cou

    de ses nudes épaules
    libres chutes à sa nuque,
    du buste de ses seins,
    au bassin de ses reins,
    à ses jambes érigées
    en colonnes sans fin,
    jusqu'à la pointe
    de ses nus pieds ;

    irradie en un Rubens
    son Féminin
    déborde le bain
    de sa beauté

    Madinx

     ‘ Texte soumis aux droits d’auteur ’

     Composé en 2009

    « Exode

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :